Perspectives
 

Perspectives est une galerie d’entretiens fleuves aux quatre coins du monde. Brut. Transculturel. Intime.

À mi-chemin entre le journalisme de terrain et la psychologie humaniste. Des endroits éthérés. Plongez au cœur de l’Iran, dans une rave sous la BCE de Francfort, ou au contact des Anonymous. Mais pas seulement. Plus que des lieux, des personnages. Artistes, entrepreneurs, lanceurs d’alerte, chercheurs. Tous une singulière raison d’être. Mêmes défis existentiels. Bonheur, découverte corporelle, créativité, engagement, maturité, équilibre. Chaque trajectoire a de la superbe en ce qu’elle est un diamant brut, à la géométrie complexe, et aux textures granuleuses. Comme la vôtre.


3
Thématiques
9
Portraits
27
Chapitres
66
Idées


Vous êtes prêts ? Ecoutez le manifeste audio si vous voulez en savoir plus, ou scrollez et lancez-vous.


Thématique 1 : La danse et notre rapport au corps.
Comment reprendre pied avec son corps ? Danser, guérir, se libérer.

Thématique 2 : La société numérique.
Comment se transforme notre sphère publique face au numérique ?

 
 
 

À propos de l’auteur

Étudiant en sciences sociales et en entrepreneuriat, je suis passionné par les enjeux transculturels et la manière dont les individus appliquent des stratégies cognitives pour progresser au travers des défis de l’existence. Bien souvent dans les médias, les problématiques psychologiques sont abordées d’une manière superficielle, tandis que notre regard interculturel est empreint de réductions fantasmatiques. Ne perdez pas de vue que ces idées sont exprimées depuis un certain contexte ; qu’elles sont le fruit de consciences et de vérités individuelles, et qu’elles ont dû traverser mon prisme d’interviewer avant de pouvoir vous atteindre. Questionnez également ceci, car les réalités que nous construisons sont le fruit d’un mélange de couleurs dont le seul absolu est une expérience subjective et consciente – une perspective.

Cette série est dédiée à Lélia Loison, Norman Fleischer et Charles Dufresne, sans qui rien de tout ça n’aurait été possible.

Bastien Perroy